• Le mal dont je vous parle c'est le mal du pays, ahlala je n’aime pas ces moments là, vous savez ces moments où on a envie de rien, envie de rien faire & encore pire de voir personne, ces moments nostalgiques (pour 30s) où l’on arpente les villes que l’on connait par cœur, celles qui nous ont vu grandir. & bien je suis dans un de ces moments là.

    Je suis même dans un moment où je n’ai qu’une envie prendre ma voiture, mon crabe, mon homme &  mon chien pour tailler la route, rouler jusqu’à une destination côtière pour réaliser ce rêve qui me hante depuis des années.

     

    Ce mal qui me ronge

     

    Mais bon écouter son cœur c’est bien, mais écouter la raison c’est mieux.

    Partir pour aller où ? Je ne sais pas…Dormir dans la voiture ? Avec le crabe & le chien ce n’est même pas envisageable Trouver un appart dans un petit village ? Mouais mais avec quels fonds

    Alors tant pis, je me contente de lire les carnets de voyages des autres, je regarde mon frère & mon neveu rire sur la plage à travers leurs photos, je pleure de devoir être spectatrice de leur bonheur alors qu’avant j’étais actrice…

    Certains diront qu’il faut croire en ses rêves, tout tenter, se donner les moyens, mais honnêtement si je connaissais une issue positive à mon mal être (ou plutôt mon mal du pays) croyez bien que j’aurai sauté sur l’occasion.

    & vous les filles ? Des rêves inaccessibles vous en avez ou pas ?

    Des bisous 

    source image : google images

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique